• MARIE D'HIER ...

    QUI AMENA JÉSUS SUR TERRE,

    QUI AMENA CHRIST SUR TERRE,

    QUI AMENA L'ESPRIT DIVIN,

    QUI AMENA NOUVEAU CHEMIN !

    MARIE D'HIER

    MARIE LUMIÈRE !

  • MARIE ET LA RELIGION

    MARIE ET LA RELIGION

    LA RELIGION DIT

    C'EST LA MÈRE DU CHRIST.

    DOUCE SAGE OBÉISSANTE

    EFFACÉE PLEURANTE.

    VISAGE DE LEUR IDÉE

    DE LA FEMME ?

  • MARIE ET LA FRANCE

    MARIE ET LA FRANCE

    MARIE ET LA FRANCE :

    UN CHEMIN TOUJOURS VIVACE

    MALGRÉ L’ÉTAT PUGNACE

    QUI VOUDRAIT LA FAIRE

    OUBLIÉE.

  • MARIE ET LES APPARITIONS :

    MARIE CONSOLANTE

    MARIE VEILLANTE

    MARIE RELEVANTE

    MARIE ENCOURAGEANTE !

  • MARIE AUJOURD’HUI

    MARIE AUJOURD’HUI

    MARIE AUJOURD'HUI :

    MARIE SILENCE

    MARIE SEREINE

    MARIE AGISSANTE

    MARIE

    POUR LA NOUVELLE VIE !

LE FEU DE NOTRE DAME

Posté par lemysterefurtif le 18 avril 2019

ND0

|

« En ce premier jour de la Semaine Sainte (le 15 avril 2019),

le monde a les yeux rivés sur Paris, sur Notre-Dame de Paris.

Notre-Dame s’est embrasée, bouleversant le cœur de tous et de toute l’humanité !

Étrangement, cette tragédie se produit alors que la semaine Pascale s’amorce.

Cette semaine Sainte nous prépare à la Pâque, célébration majeure des Chrétiens du Monde.

Cette fête planétaire commémore la RÉSURRECTION de Jésus,

miracle fondamental qui impulse la Foi Chrétienne.

Jésus ressuscite et offre une tout autre vision des humains, du monde et des Lois Divines.

Par sa mort, par sa Transfiguration, par sa Résurrection et par son Ascension,

Il ouvre la voie à la Nouvelle Ère, celle du Poisson, celle de la Chrétienté !

Mais aujourd’hui, cette Ère prend fin pour laisser la place à l’Ère du Verseau

dont le Gardien est Saint Germain !

Notre-Dame de Paris en Flammes est un drame, une blessure terrible,

mais les Êtres de Lumière nous demandent de rester centrés sur une Vision plus vaste !

Le hasard n’existe pas et les Plans Divins recèlent de sens souvent difficile à comprendre sur le moment.

Même si cet événement dévaste nos âmes, notre Père/Mère Divin sait exactement pourquoi

une telle catastrophe se produit à une période si précise de l’année.

Si les Hiérarchies Célestes ont permis une telle destruction,

c’est que cet effondrement de la charpente et de la flèche représente un fort symbole.

La flèche était faite de bois et de plomb !

Le plomb qui doit se transformer en Or, symbole alchimique, symbole de lumière.

Alchimie qui transmute la matière en lumière !

Puissance Chrétienne, la Cathédrale Notre-Dame a été consumée par les flammes

qui réduisent en cendres plus de 1 000 ans de notre histoire !

Cependant, il est important de préciser que ces mille ans ont été marqués par des atrocités innommables !

Ce Brasier effroyable semble être le Symbole de la Fin de l’Ère Chrétienne qui s’efface

au profit de l’Ère du Verseau.

La majestueuse Cathédrale appartient au monde.

Son accès est gratuit et ouvert à tous, qu’importe l’appartenance religieuse ou autre.

De ce fait, si ce terrible feu s’était produit dans un autre bâtiment religieux,

l’impact planétaire n’aurait pas eu lieu !

En ces temps de grande bascule, les Êtres de Lumière œuvrent pour marquer les esprits et ouvrir les cœurs.

La fin d’une Ère et le début d’une autre ne signifient pas que la Foi cesse, bien au contraire.

Cela signifie que les Initiations, les enseignements et les Ancrages de cette Ère du Poisson ont été accomplis.

Les 2 000 ans qui s’annoncent offrent à l’Humanité d’autres Connaissances libératrices

qui poussent l’humain à découvrir qu’il est un être Divin investi d’une Puissance d’Amour incommensurable.

Cette Puissance d’amour fait de lui un Co-créateur merveilleux.

C’était le message de Jésus et de ses acolytes !

En prenant conscience qu’il est un Co-créateur de Lumière, l’humain transcende toute la négativité

qui a empêché jusqu’à aujourd’hui la manifestation de la Perfection de notre Père/Mère Divin..

Jésus et tous les Saints ont tant œuvré pour mettre un terme aux ignominies de ce monde

et aujourd’hui il appartient à chacun (et non à un seul) d’agir pour restaurer le Paradis sur Terre

et en nous !

Pour cela il nous faut glorifier l’être Divin que nous sommes tous !

Il ne suffit plus de glorifier uniquement Jésus et ceux qui ont sublimé ses enseignements !

C’est l’affaire de tous et nous nous sommes incarnés pour cette raison !

Les murs s’effondrent pour ne laisser que l’Essentiel ! Et l’Essentiel n’est pas dans la pierre !

Le feu purifie, les Salamandres sont à l’œuvre pour consumer symboliquement toute l’imperfection

et les fausses croyances qui ont souillé l’humanité

et qui l’ont empêchée d’accomplir ce que Jésus était venu enseigner.

L’Ère Chrétienne qui est un univers de trésors, avait pour but de ressusciter l’Amour sur Terre,

ressusciter l’Unité et ressusciter le Couple Sacré.

Mais ce Divin Dessein a été détourné par les ravages d’une perversion égotique qui a fait tant de mal.

Ces derniers temps, l’Église Chrétienne a souffert de révélations affligeantes,

fragilisant cette magnifique institution et annonçant l’achèvement d’un cycle.

La superbe flèche de la Cathédrale qui pointait vers les Cieux n’est plus.

Car il ne suffit plus de lever les yeux vers le firmament pour rencontrer Dieu,

mais bien de porter son regard sur notre cœur, l’autel intérieur de notre Présence JE SUIS !

La Cathédrale est béante et s’offre comme un calice qui peut, sans couvercle,

laisser librement battre son cœur.

Car chacun doit glorifier son propre sanctuaire où siège la splendeur Divine.

Elle est presque comme une fleur qui s’ouvre, qui se libère de ses sépales pour laisser respirer son cœur,

son Amour, sa Sagesse et sa Force Sacrés..

La façade occidentale qui est encore debout représente la Triple Flamme : trois entrées !

Et cette façade est sauvée !

Les temps changent considérablement ! Le temps de vivre et de croire autrement est MAINTENANT.

La mort et la dégénérescence sont une illusion et Jésus s’est incarné pour nous le prouver !

La Résurrection est accessible à TOUS, Il est venu délivrer ce message !

L’Église n’a pas assez expliqué cela !

Jésus répétait : « celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes » !

Il est temps de reconsidérer cette colossale Vérité !

Il ne suffit plus de célébrer la Résurrection de Jésus.

Le moment est venu de voir l’humanité entière RESSUSCITER !

La Cathédrale était l’écrin de la Couronne d’épines de Jésus, symbole de sa mort et de sa Résurrection !

Ce temps est lointain.

Nous devons « mourir » à notre humanité pour ressusciter à notre Divinité !

La Cathédrale est comme une cage thoracique qui doit être ouverte afin que son cœur puisse être soigné !

Elle se retrouve donc à cœur ouvert !!

En brûlant, Notre-Dame purifie toutes les impuretés causées par les déviances de la Foi Chrétienne.

En brûlant, Notre-Dame « met fin » symboliquement à l’Ère Chrétienne !

Mais le phœnix renaît toujours de ses cendres !

Le phœnix n’est-il pas le symbole de la Résurrection ?

Notre-Dame renaîtra dans le cœur de tous, renouvelée, purifiée

et suggérant que nous sommes tous des Dieux et des Déesses

et que le temps revient où nous célèbrerons notre propre Résurrection et par là même notre Ascension.

Cet incendie unit les hommes, les femmes, les enfants du Monde !

Cet incendie nous rappelle que notre cœur est notre vraie cathédrale,

notre cœur est le seul tabernacle de notre Christ intérieur.

En brûlant, Notre-Dame nous demande d’aller chercher en nous et non dans la pierre ce Christ salvateur !

Il est intéressant de constater que les seize statues en cuivre de la flèche de Notre-Dame de Paris

ont été déplacées cinq jours avant l’incendie.

Elles n’avaient pas bougé depuis le milieu du XIXe siècle.

Les douze apôtres et les quatre évangélistes ont déserté le toit comme si leur mission était achevée !

Ces statues, telles les gardiennes ont été retirées pour être rénovées ! Drôle de synchronicité !

Depuis hier, le monde entier dit que le cœur de Paris, de la France est touché, meurtri et souffre !

Oui, nous sommes meurtris, mais notre Père/Mère Divin orchestre par ce brasier époustouflant

la Résurrection de notre Christ Intérieur !

Cette Résurrection attendue depuis des milliers d’années amorce l’Ère du Verseau !

Jésus a dû mourir afin de renaître, l’Ère du Poisson s’achève pour laisser la place à l’Ère du Verseau,

Ère de la Liberté et de la Divine Perfection !

Il est magnifique de voir que les gens du monde entier envoient leur Compassion sur Paris !

Puisse cette Compassion rayonnante Guérir et Ressusciter l’humanité et restaurer,

pour TOUJOURS, l’Unité de Tout ce qui Est ! »

|

(D C  Germain)

|

 

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

CHEMIN DE CROIX

Posté par lemysterefurtif le 18 avril 2019

Image de prévisualisation YouTube

|

Le chemin de croix du Sacré Coeur de Paris

|

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

L’EVANGILE DE THOMAS

Posté par lemysterefurtif le 17 avril 2019

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

|

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

FETE DE PAQUES

Posté par lemysterefurtif le 4 avril 2019

Image de prévisualisation YouTube

|

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

MEDITATION DE L’ARCHANGE MICKAEL

Posté par lemysterefurtif le 19 mars 2019

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

LES ANGES DE LA TERRE

Posté par lemysterefurtif le 16 mars 2019

Image de prévisualisation YouTube

|

(Jitka Petrova)

|

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

JESUS NE VOUS SAUVERA PAS

Posté par lemysterefurtif le 15 mars 2019

Image de prévisualisation YouTube

|

« ce qui vous sauvera c’est votre propre énergie christique que vous avez en vous … »

|

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

D’OU VIENT LE COMPLOT JUIF ?

Posté par lemysterefurtif le 10 mars 2019

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

LE ROLE DE LA FEMME

Posté par lemysterefurtif le 7 mars 2019

Image de prévisualisation YouTube

|

Le féminin intérieur

|

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

ORIGINE DE L’EGLISE CATHOLIQUE

Posté par lemysterefurtif le 1 mars 2019

or

|

 » QUELLE EST L’ORIGINE DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE ? 

Réponse : L’Église catholique prétend que ses origines remontent à la mort, à la résurrection

et à l’ascension de Jésus-Christ autour de 30 ap. J-C.

et se considère elle-même comme l’Église pour laquelle Jésus-Christ est mort,

fondée et établie par les Apôtres.

Est-ce vrai ? Nullement.

Une lecture superficielle du Nouveau Testament suffit à constater que l’Église catholique

ne tire pas ses origines des enseignements de Jésus ou de ses Apôtres.

Le Nouveau Testament ne fait aucune mention de la papauté, de la vénération / adoration de Marie

(ou de son immaculée conception, de sa virginité perpétuelle, de son assomption

ou de son statut de Co rédemptrice et médiatrice),

des requêtes aux saints dans le ciel afin qu’ils prient pour nous,

de la succession apostolique, des sacrements de l’Église, du baptême des enfants,

de la confession des péchés à un prêtre, du purgatoire, des indulgences,

ou de l’égale autorité de la tradition de l’Église et des Écritures.

Quelle est donc la véritable origine de l’Église catholique,

s’il ne s’agit pas des enseignements de Jésus et de ses Apôtres contenus dans le Nouveau Testament ?

Au cours des 280 premières années de l’histoire de l’Église,

le christianisme était interdit par l’Empire romain

et les chrétiens étaient terriblement persécutés.

Cela a changé après la « conversion » de l’Empereur romain Constantin,

qui a imposé la tolérance par l’Édit de Milan en 313 ap. J.-C., autorisant ainsi la foi chrétienne.

Plus tard, en 325 ap. J.-C., Constantin a convoqué le Concile de Nicée afin d’unifier le christianisme,

qu’il percevait comme une religion capable d’unir l’Empire romain,

qui commençait alors à se fragmenter et à se diviser

. Même si ces développements semblent favorables à l’Église chrétienne,

les résultats ont été tout sauf positifs.

Tout comme Constantin a refusé d’embrasser pleinement la foi chrétienne,

mais a conservé beaucoup de croyances et pratiques païennes,

de même l’Église chrétienne qu’il a promue était un mélange de christianisme authentique

et de paganisme romain.

Conscient que l’Empire romain étant trop vaste, étendu et divers pour que tous acceptent de renoncer

à leurs croyances religieuses en faveur du christianisme,

Constantin a donc autorisé, et même encouragé, la « christianisation » de croyances païennes.

Des croyances totalement païennes et anti-bibliques

se sont vues attribuer de nouvelles identités « chrétiennes ».

Voici quelques exemples clairs :

(1) Le culte d’Isis, une déesse mère égyptienne, a été absorbé dans le christianisme

par la substitution de la Vierge Marie à Isis.

Plusieurs titres employés pour Isis, comme celui de « Reine du Ciel», « Mère de Dieu »

et theotokos (porteuse de Dieu) ont été attribués à Marie.

Celle-ci a commencé à jouer un très grand rôle dans la foi chrétienne,

bien au-delà de celui que la Bible lui attribue, afin d’attirer les adorateurs d’Isis vers une religion

qui ne les aurait autrement pas intéressés.

Plusieurs Temples d’Isis ont même été convertis en Temples dédiés à Marie.

Les premiers signes clairs de mariologie catholique se trouvent dans les écrits d’Origène,

qui a vécu à Alexandrie en Égypte, fief du culte d’Isis.

(2) Le mithraïsme était une religion pratiquée dans l’Empire romain du Iº au Vº Siècle ap. J.-C.

Elle était très populaire chez les Romains, particulièrement les soldats,

et était peut-être même pratiquée par plusieurs Empereurs romains.

Bien que le mithraïsme n’ait jamais eu de statut « officiel » dans l’Empire romain,

c’était la religion officielle de fait avant d’être remplacée par le christianisme par Constantin et ses successeurs.

Une des principales caractéristiques du mithraïsme était un repas sacrificiel

au cours duquel on mangeait la chair et buvait le sang d’un taureau.

Mithra, le dieu du mithraïsme, était « présent » dans la chair et le sang du taureau,

qui, une fois consommé, accordait le salut à ceux qui participaient à ce repas sacrificiel

(une pratique appelée théophagie, manger son dieu).

Le mithraïsme avait également sept « sacrements».

Les similitudes entre cette religion et le catholicisme sont trop nombreuses pour être ignorées.

Les responsables d’Église après Constantin ont trouvé un substitut évident au repas sacrificiel

du mithraïsme dans la Sainte Cène / communion chrétienne.

Déjà avant Constantin, certains chrétiens avaient déjà commencé à associer du mysticisme

à la sainte Cène en rejetant l’idée biblique d’une simple commémoration de la mort de Christ

et de son sang versé, accompagnée d’adoration.

La romanisation de la sainte Cène est la dernière étape de la transition

vers la consommation sacrificielle de Jésus-Christ, appelée messe catholique ou Eucharistie.

(3) La plupart des Empereurs (et citoyens) romains étaient hénothéistes,

c’est-à-dire qu’ils croyaient en l’existence de nombreux dieux,

mais en adoraient un en particulier ou en considéraient un comme supérieur aux autres.

Par exemple, le dieu romain Jupiter était le dieu suprême du Panthéon romain.

Les marins romains étaient souvent adorateurs de Neptune, le dieu des océans.

Quand l’Église catholique a absorbé le paganisme romain,

elle a tout simplement remplacé le Panthéon de dieux par les saints.

Tout comme le Panthéon des dieux romains comptait un dieu de l’amour, un dieu de la paix,

un dieu de la guerre, un dieu de la force, un dieu de la sagesse, etc.,

l’Église catholique aussi a un saint en charge de chacun de ces éléments, et de bien d’autres.

Tout comme beaucoup de villes romaines avaient leur dieu,

l’Église catholique a attribué des « saints patrons » aux villes.

(4) La suprématie de l’évêque de Rome (la papauté) a été établie avec le soutien des Empereurs romains.

La ville de Rome, siège du gouvernement de l’Empire romain et ville de résidence des Empereurs,

dominait tous les domaines de la vie.

Constantin et ses successeurs soutenaient l’évêque de Rome en tant que chef suprême de l’Église,

parce qu’il était évidemment préférable pour l’unité de l’Empire romain

que le gouvernement et la religion d’État soient centralisés.

Même si la plupart des autres évêques (et chrétiens) s’opposaient à cette idée,

l’évêque de Rome a fini par s’imposer grâce au pouvoir et à l’influence des Empereurs.

Après la chute de l’Empire romain, les papes ont récupéré le titre qui appartenait auparavant aux Empereurs :

Pontifex Maximus.

On pourrait multiplier les exemples, mais ces quatre cas sont suffisants

pour montrer la véritable origine de l’Église catholique.

Celle-ci nie évidemment l’origine païenne de ses croyances

et pratiques et les cache derrière des conceptions théologiques complexes et de la « tradition de l’Église ».

Puisque tant de ses croyances et pratiques sont totalement étrangères aux Écritures,

l’Église catholique est obligée de nier l’autorité et la suffisance des Écritures.

L’Église catholique est née du compromis tragique entre le christianisme

et les religions païennes qui l’entouraient.

Au lieu d’annoncer l’Évangile et de convertir les païens,

elle a « christianisé » les religions païennes et « paganisé » le christianisme.

En brouillant les différences et effaçant les distinctions,

l’Église catholique s’est certes rendue attractive aux peuples de l’Empire romain,

au point de devenir la religion suprême du monde romain pendant plusieurs siècles,

mais au prix de l’apostasie de la forme de christianisme dominante

vis-à-vis du véritable Évangile de Jésus-Christ et de la véritable annonce de la Parole de Dieu.

2 Timothée 4.3-4 déclare : « En effet, un temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine.

Au contraire, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables,

ils se donneront une foule d’enseignants conformes à leurs propres désirs.

Ils détourneront l’oreille de la vérité et se tourneront vers les fables. »

|

(Source: Got Question)

|

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

12345...7
 

Amour777 |
maqor |
Uliscom |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Homélies pour l'année ...
| Ecoute la vie en toi
| Cyrilroydlnaight