• MARIE D’HIER

    ma

    MARIE D'HIER ...

    QUI AMENA JÉSUS SUR TERRE,

    QUI AMENA CHRIST SUR TERRE,

    QUI AMENA L'ESPRIT DIVIN,

    QUI AMENA NOUVEAU CHEMIN !

    MARIE D'HIER

    MARIE LUMIÈRE !

  • MARIE ET LA RELIGION

    MARIE ET LA RELIGION

    LA RELIGION DIT

    C'EST LA MÈRE DU CHRIST.

    DOUCE SAGE OBÉISSANTE

    EFFACÉE PLEURANTE.

    VISAGE DE LEUR IDÉE

    DE LA FEMME ?

  • MARIE ET LA FRANCE

    MARIE ET LA FRANCE

    MARIE ET LA FRANCE :

    UN CHEMIN TOUJOURS VIVACE

    MALGRÉ L’ÉTAT PUGNACE

    QUI VOUDRAIT LA FAIRE

    OUBLIÉE.

  • MARIE ET LES APPARITIONS :

    MARIE CONSOLANTE

    MARIE VEILLANTE

    MARIE RELEVANTE

    MARIE ENCOURAGEANTE !

  • MARIE AUJOURD’HUI

    MARIE AUJOURD’HUI

    MARIE AUJOURD'HUI :

    MARIE SILENCE

    MARIE SEREINE

    MARIE AGISSANTE

    MARIE

    POUR LA NOUVELLE VIE !

AIMER DIEU EN CHANTANT

Posté par lemysterefurtif le 20 août 2020

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

JOIE DES FRANCISCAINS

Posté par lemysterefurtif le 20 août 2020

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

LUCIFER SUR LE ST SUAIRE ?

Posté par lemysterefurtif le 19 juillet 2020

Image de prévisualisation YouTube

|

Un visage étrange et cornu sur l’arrière du st Suaire ?

|

suaire

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

MORTS DES APOTRES

Posté par lemysterefurtif le 19 juillet 2020

apotre

|

« Voici comment les apôtres de JÉSUS-CHRIST sont morts:

1. MATTHIEU

martyre, mort après des supplices endurés en Éthiopie, tué par un coup d’épée.

2. MARC

Décédé à Alexandrie, en Égypte, après avoir été traîné par les chevaux dans les rues jusqu’à ce qu’il soit mort.

3. LUC

A été pendu en Grèce en raison de son immense prédication aux perdus.

4. JEAN

Martyre mort après avoir été jeté par des soldats dans l’immense bassin d’huile bouillante

pendant une vague de persécution à Rome. Cependant, il a été miraculeusement délivré de la mort.

Jean a ensuite été condamné aux mines sur l’île de la prison de Patmos et est mort paisiblement.

5. PIERRE

Il a été crucifié la tête en bas sur une croix en forme de X.

Selon la tradition de l’église, il aurait été crucifié ainsi parce qu’il avait dit à ses bourreaux

qu’il se sentait indigne de mourir de la même manière que Jésus-Christ était mort.

6. JACQUES

Le chef de l’église de Jérusalem, a été jeté plus d’une centaine de pieds du pinacle du sud-est du Temple

quand il a refusé de renier sa foi en Christ. Quand ils ont découvert qu’il a survécu à la chute,

ses ennemis ont battu Jacques à mort avec un club d’un plus ample.

Ce fut le même sommet où satan avait parlé à Jésus au cours de la Tentation.

7. JACQUES le fils de Zébédée,

Il était un pêcheur de métier quand Jésus l’a appelé à une vie de ministère.

En tant que leader fort de l’église, Jacques a été décapité à Jérusalem.

8. BARTELEMY

Aussi connu comme Nathanaël, il était missionnaire en Asie.

Il a été témoin de Jésus-Christ dans la Turquie actuelle.

Barthélemy fut martyrisé pour sa prédication en Arménie où il fut écorché à mort par un fouet.

9. ANDRÉ

Il a été crucifié sur une croix en forme de X à Patras, en Grèce.

Ceci après avoir été fouetté sévèrement par sept soldats, ils ont attaché son corps à la croix avec des cordes

pour prolonger son agonie. Il a continué à prêcher à ses tourmenteurs pendant deux jours,

jusqu’à ce qu’il a expiré.

10. THOMAS

Il a été poignardé avec une lance en Inde pendant un de ses voyages missionnaires

pour établir l’église dans le sous-continent.

11. JUDE

Il a été tué avec des flèches quand il a refusé de renier sa foi en Christ.

12. MATTHIAS

L’apôtre choisi de remplacer le traître Judas Iscariote, a été lapidé puis décapité.

13. PAUL

A été torturé puis décapité par l’empereur du mal Néron à Rome.

Paul a enduré une longue peine d’emprisonnement, ce qui lui a permis d’écrire

ses nombreux épîtres aux églises qu’il a formés tout au long de l’Empire romain.

Ces lettres, qui ont appris beaucoup des doctrines fondamentales du christianisme,

forment une grande partie du Nouveau Testament. »

|
(pP Auzenet)

|

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

REGARD SUR LA PRIERE

Posté par lemysterefurtif le 26 juin 2020

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

QUI ETAIT MARIE ?

Posté par lemysterefurtif le 15 juin 2020

marie0

|

« L’une des vrais grandes femmes de la Bible est Marie, la mère de Jésus.

Elle était une femme de foie, de courage, d’humilité, de louange, et de prière.

Elle était une bonne femme et une bonne mère,

et aussi un disciple exemplaire de Christ.

Néanmoins, il n’a pas été donné a Marie la reconnaissance qu’elle mérite,

et cela est essentiellement du a toutes les choses fantaisistes qui ont été dites à propos d’elle :

tel qu’elle était une “vierge perpétuelle”,

ou qu’elle répond aux prières et qu’elle dispense la grâce. …

 Nous pouvons apprendre beaucoup de la femme qui était choisie par Dieu

pour enfanter Son Fils.

|

Une Femme avec une Histoire

L’histoire familiale de Marie a été haut placée et elle est impeccable.

Elle était née dans la royauté spirituelle parce qu’elle était une descendante de David

à travers son fils Salomon,

et descendante à travers les rois de Judah,

en incluant des grands tel que Asa, Jehoshaphat, Hezechias, et Josias.

 Marie, bien sûr, n’a pas choisi l’héritage de sa famille,

ce qui a lui a donné la possibilité d’enfanter le Messie promis.

Néanmoins, les Écritures de l’Ancien Testament disent clairement que le Christ

serait de la lignée de David …

|

… il est clair que Marie n’a jamais pensé qu’elle était meilleure que les autres,

mais au contraire elle s’était vue comme une Israélite dont le travail

était d’être une bonne femme et une bonne mère, et de vivre sa vie au service de Dieu. »

|

Source : www.truthortradition.com

|

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

CHRETIENTE CARITATIVE

Posté par lemysterefurtif le 8 mai 2020

com

|

« Le saviez vous à propos de l’église catholique ?

Indépendamment de la religion, il faut reconnaître que l’église catholique,

(jugée souvent pour ne rien faire) , vit en aidant les autres.

Beaucoup de gens ne savent pas que l’église catholique

est la plus grande institution caritative de la planète !

Si l’église catholique sortait d’Afrique 60 % des écoles seraient fermées.

Quand l’épidémie de sida a éclaté dans les États-Unis et que les autorités ne savaient pas quoi faire

les religieuses de l’église ont été invitées à prendre soin des malades

parce que personne d’autre ne voulait le faire.

Au Brésil jusqu’en 1950 alors qu’il n’y avait pas de politique de santé publique,

c’était les maisons de la charité de l’église qui s’occupaient des personnes

qui n’avaient pas de conditions de payer un hôpital.

L’Église catholique maintient :

En Asie :

1.076 hôpitaux ;

3.400 dispensaires ;

330 léproseries ;

1.685 maisons de retraite ;

3.900 Orphelinats ;

2.960 jardins d’enfance.

*

En Afrique :

964 hôpitaux ;

5.000 dispensaires ;

260 léproseries ;

650 maisons de retraite ;

800 orphelinats ;

2.000 jardins d’enfance.

*

En Amérique :

1.900 hôpitaux ;

5.400 dispensaires ;

50 léproseries ;

3.700 maisons de retraite ;

2500 orphelinats ;

4.200 jardins d’enfance

*

En Océanie :

170 hôpitaux ;

180 dispensaires ;

1 léproseries ;

360 maisons de retraite ;

60 orphelinats ;

90 jardins d’enfance

*

En Europe :

1.230 hôpitaux ;

2.450 dispensaires ;

4 léproseries ;

7.970 maisons de retraite ;

2.370 jardins d’enfance »

|

(auteur ?)

|

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

MESSAGE DE ST JEAN

Posté par lemysterefurtif le 2 juillet 2019

az

|

« Je vois un Être grand, de forme humaine, qui nous sourit avec une immense bonté dans le regard,

mais aussi avec une sagesse empreinte d’une certaine sévérité. Il me dit :

« Je suis l’apôtre Jean. Si je viens encore aujourd’hui auprès de vous,

c’est parce que les temps sont là, des temps très importants pour l’humanité

et pour la planète Terre.

Lorsque je vécus sur Terre, j’eus accès à la connaissance de beaucoup de choses

grâce à notre bien-aimé Jésus, cet Être extraordinaire que nous avons infiniment aimé

et avec qui je suis très souvent en relation sur les vaisseaux.

A une autre époque, je me suis de nouveau incarné (je suis nommé maintenant Saint François d’Assise)

dans le but d’aider d’une autre manière mes sœurs et frères humains.

Je ne suis pas venu vous dire qui je fus ou qui je ne fus pas…

Je suis venu vous dire, et vous le savez, que vous vivez une période extraordinaire,

une période de grands bouleversements intérieurs et extérieurs

où il y aura énormément d’éveils de conscience,

une période où tout pourra être différent, même par rapport à ce que j’ai moi-même pu percevoir

en ce qui concerne votre période actuelle, si suffisamment d’humains ouvrent leur conscience.

Je voudrais aussi vous remercier pour ce que vous faites pour vous et pour les autres,

même si parfois vous n’avez pas l’impression d’œuvrer. Cependant vous œuvrez réellement !

Je voudrais aussi vous dire aussi combien j’ai d’Amour et d’admiration pour tous les travailleurs de Lumière,

pour tous ceux qui s’engagent sur cette voie royale, celle de la vraie spiritualité.

J’ai beaucoup d’Amour et de compassion pour vous,

car être incarné actuellement sur Terre est vraiment très lourd et très difficile.

Déjà à mon époque, il y avait des moments très difficiles pour les humains alors incarnés sur Terre.

Actuellement, beaucoup d’événements s’ajoutent à ce que les humains ont déjà à vivre

au niveau de leurs propres expériences.

Les énergies qui vous pénètrent en permanence sont plus que des vibrations ;

elles sont liées à la loi de résonance.

La télépathie se développant en vous, vous ressentez davantage (inconsciemment parfois) les énergies,

les pensées et la souffrance qui affectent une partie de votre monde.

Des événements totalement négatifs vous traversent et vous perturbent du fait de la loi de résonance.

Le terme ‘totalement négatif’ ne convient pas, car ce qui se passe est beaucoup plus important.

Je vais employer le mot « diabolique » même s’il n’est pas n’est pas tout à fait adapté.

Certains êtres qui appartiennent vraiment aux plans infernaux – des êtres d’une immense noirceur –

ont eux aussi choisi de venir à cette époque sur la Terre afin d’empêcher la transition.

Vous tous vous êtes incarnés pour accélérer, pour activer le processus de transition.

Des êtres venant des mondes infernaux (ces êtres n’appartiennent pas à votre monde)

se sont incarnés pour freiner la transition, pour freiner le grand passage.

Imaginez ce à quoi vous êtes soumis : une pensée (qu’il s’agisse d’une pensée d’Amour

ou d’une pensée inférieure) qui s’envole va toucher l’un, puis l’autre ;

elle peut même transformer l’un ou l’autre

si elle est suffisamment puissante ; elle peut aussi avoir un impact important sur la vie de chacun.

Bien sûr, en ce qui vous concerne, ces pensées vraiment très basses qui agitent,

qui agissent sur les êtres qui servent l’obscur, ne vous atteindront pas directement

parce qu’à partir du moment où vous avez pris l’engagement de servir la Lumière et l’Amour,

vous avez tous une protection plus ou moins importante selon ce que vous êtes,

selon votre engagement, selon l’espoir et la confiance qui sont les vôtres.

Malgré tout, vous n’êtes pas réellement atteint par ces terribles forces inférieures.

Cependant vous pouvez, par compassion, par Amour, être atteint par les vibrations de ceux qui se révoltent,

qui meurent de faim, qui souffrent dans leur corps ou dans leur cœur.

Ces souffrances-là peuvent vous pénétrer momentanément si vous leur donnez asile.

La vibration de la pensée n’est pas quelque chose d’inexistant !

Une pensée est une vie, c’est quelque chose qui vit mais vous n’en avez pas conscience.

À partir du moment où vous aurez réellement conscience de vos propres pensées,

vous serez très vigilant quant à vos pensées.

Lorsque vous émettez une pensée, c’est comme si vous donniez vie à un enfant très subtil,

pratiquement inexistant ; vous créez, vous donnez vie à quelque chose.

L’enfant qu’est votre pensée va s’associer à des pensées similaires pour former des égrégores de Lumière,

parfois des égrégores beaucoup plus sombres selon ce que vous êtes,

vos états émotionnels et vos états de souffrance.

Cet égrégore peut vous atteindre comme un boomerang.

Vous êtes tous très courageux !

Si vous avez parfois l’impression de ne pas avancer ou de baisser les bras,

cela ne signifie pas que vous n’êtes pas engagés ou que vous vous désengagez,

c’est que votre souffrance et votre lassitude, parfois momentanées, vous empêchent un peu d’avancer.

Elles ont pour origine ce que je viens de vous dire.

Si vous pouviez voir la couleur de toutes les vibrations qui vous traversent,

qui vous pénètrent, s’installent en vous et repartent !

Vous avez l’impression d’être un corps humain sans particularités.

Et pourtant des centaines de vibrations pénètrent votre corps, le transpercent

(quand c’est quelque chose de fort) et qui souvent ne restent pas, heureusement.

Vous avez du courage, il faut que vous l’admettiez.

Vous vivez parfois des choses dont vous n’êtes pas responsables ;

vous êtes soumis à ce que vous recevez et vous n’avez pas la force de faire quelques pas

pour vous en éloigner ou de faire barrage à des énergies qui ne vous appartiennent pas

mais qui sont là.

Parallèlement, des vibrations vraiment extraordinaires vous traversent,

mais vous ne réalisez pas à quel point elles sont extraordinaires ;

les différentes lumières qui vous pénètrent ont des puissances diverses.

La lumière bleu-violet est présente actuellement.

Il faut que vous compreniez que lorsque la lumière bleue vous pénètre et vous traverse,

elle vous permet à la fois d’éliminer par vous-mêmes les parties d’ombre que, malheureusement,

vous nourrissez trop souvent, et de vous aligner au niveau de votre fréquence vibratoire.

Chacun de vous a pour mission d’aligner sa fréquence vibratoire avec la nouvelle fréquence vibratoire

de la Terre qui change en permanence.

Vous aussi changez et vous devez essayer de vous aligner en permanence avec cette fréquence

qui évoluera jusqu’à la fin de la transition.

Comment vous aligner, comment rester en harmonie avec cette fréquence vibratoire ?

Par la maîtrise de vos pensées, de vos paroles, de vos jugements, aussi légers soient-ils,

et surtout par l’Amour que vous aurez pour vous-même,

pour votre corps qui vous demande beaucoup d’Amour,

par la confiance totale en ce que vous êtes, en qui vous êtes et en votre devenir,

par l’éradication maximale de vos peurs, etc.

Vous savez tout cela mais le savoir et le mettre en application est parfois difficile pour les humains.

Vous ne pouvez pas tout faire d’un coup !

Il suffit de choisir ce que vous allez faire chaque jour.

Par exemple aujourd’hui vous aimez votre corps, même s’il vous fait souffrir ;

vous l’aimez, vous l’écoutez et vous lui parlez.

Demain, vous choisirez peut-être la confiance. Vous commencerez votre journée en disant :

Aujourd’hui, j’aurai confiance en ce que je suis, en l’Univers, en mes guides,

confiance en ce qui peut m’arriver de mieux, etc.

Vous programmez pour chaque jour le travail que vous allez effectuer. … »

|

(Monique Mathieu)

|

texte entier à lire sur : https://ducielalaterre.org

|

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

VIE DE STE HILDEGARDE

Posté par lemysterefurtif le 18 juin 2019

hild

|

« Hildegarde de Bingen a jeté les bases de la gynécologie et de la santé des femmes.

Dans l’un de ses livres, elle proposait, par exemple, des recommandations alimentaires

permettant de traiter l’aménorrhée.

Hildegarde de Bingen était une abbesse du 12ème siècle.

Philosophe, théologienne, compositrice, naturaliste, scientifique, poète…

On dit qu’elle a figuré parmi les précurseurs de l’opéra et jeté les bases de la sexologie.

S’il y a bien une figure qu’on néglige souvent dans l’histoire de la science,

c’est sans aucun doute cette femme qui a brillé de sa propre lumière au Moyen Age.

Connue sous le nom de Sibylle du Rhin, elle manifestait déjà une passion peu commune

pour le savoir de toutes sortes.

Son esprit et sa curiosité comparable à celle de Léonard de Vinci l’ont toujours poussée

à essayer de comprendre la nature.

Il convient également de noter que Hildegarde de Bingen a toujours eu la faveur des élites

politiques et religieuses.

Cela lui a permis d’exercer ses travaux en tant qu’érudite.

Quelque chose d’inhabituel non seulement du fait de son genre,

mais également du fait de l’époque au sein de laquelle elle vivait.

Bien que ses parents l’aient donnée très tôt à l’église,

elle a trouvé dans ce scénario les meilleures ressources pour cultiver son intelligence,

pour promouvoir ses pensées, ses visions et ces messages mystiques qu’elle a reçus tout au long de sa vie.

Elle a écrit des travaux de médecine, de sciences naturelles, de physiologie…

L’héritage qu’elle nous a laissé est incalculable.

C’est un exemple clair de la façon dont les femmes, malgré les obstacles évidents

qu’elles ont toujours rencontrés dans la société, ont également réussi à promouvoir l’avancement

de notre science moderne.

|

Hildegarde est née en 1098 sur les rives de la Nahe à Bermersheim, en Allemagne.

Sa famille était noble et ils avaient déjà 9 enfants quand elle est venue au monde.

De cette manière, et comme c’était la coutume à cette époque, le dixième enfant devait être livré à l’Église.

Dès son plus jeune âge, elle a montré une santé délicate.

Au cours de ses premières années de vie, elle a été suivie par une abbesse, Jutta von Spanheim,

qui lui a transmis son amour de la musique et lui a appris à lire le latin, mais pas à écrire,

ce qu’Hildegarde de Bingen a appris par elle-même.

En outre, il existe des documents écrits, tels que ceux du moine Teoderico de Echternach,

dans lesquels il est fait allusion à des visions et des expériences mystiques dont la jeune fille

aurait fait l’expérience à l’âge de 8 ou 9 ans.

Elle n’a jamais perdu la raison ni n’est entrée en transe.

Elle avait des hallucinations visuelles et auditives très intenses.

Ces dernières se sont répétées tout au long de sa vie de nombreuses autres manières.

Aujourd’hui, on émet l’hypothèse qu’Hildegarde de Bingen souffrait peut-être de migraines.

Une vision qui a tout changé

Quand Hildegarde de Bingen a atteint l’âge adulte, ses maux ont disparu.

Elle a vécu cela comme un éveil, car c’est alors qu’elle a finalement cessé d’être prisonnière

de son propre corps et qu’elle a eu l’occasion de se concentrer sur ce qui la passionnait :

la connaissance.

Heureusement, à cette époque, de nombreux livres sur les cosmologies grecques étaient traduits.

Elle avait donc à sa portée des volumes de science, d’histoire naturelle…

Se plonger dans ces univers de la connaissance lui permettait deux choses.

D’abord d’être éduquée, mais aussi de développer une vision scientifique.

Or, si ses maux avaient disparu, ce n’était pas le cas de ses visions, qui se sont intensifiées.

Cependant, seule l’abbesse Jutta et son mentor, le moine Volmar de Disobodenberg, le savaient.

C’est à l’âge de 38 ans qu’elle a eu sa plus grande révélation.

Dans l’une de ces visions, elle s’est vue enveloppée de lumière.

Une voix intérieure lui a alors dit quel devrait être son objectif :

écrire et transmettre des connaissances au monde.

|

Peu de temps après cette vision, l’abbesse Jutta est décédée et Hildegarde de Bingen a pris ses fonctions.

A son tour, le pape a finalement été informé des expériences mystiques dont elle a fait l’expérience.

Il en a été tellement choqué qu’il lui a accordé le droit d’écrire, ainsi que la possibilité d’enregistrer

tout ce qui lui avait été révélé dans les 16 visions vécues au cours de sa vie.

Hildegarde a écrit son premier livre en 1141. Il s’agit de Scivias,

où elle parlait d’une sorte de cosmologie basée sur la tradition grecque.

La Terre était une sphère composée de quatre éléments : le vent, le feu, l’air et l’eau.

À son tour, ce corps céleste était entouré de différentes couches d’air et d’eau.

Tout à la fois frappant et révélateur, comme on peut le deviner.

De même, il convient de noter que si elle avait l’autorisation papale de rédiger ces traités,

elle a pu se débarrasser de l’accusation d’hérésie.

L’abbesse Hildegarde de Bingen était pour beaucoup la voix de Dieu.

Dans une société toujours guidée par la superstition, elle a eu une opportunité exceptionnelle

qui manquait aux autres et dont elle a sans aucun doute profité.

|

Avoir la faveur de l’Église catholique a sans aucun doute contribué au travail accompli

par Hildegarde de Bingen et a été apprécié dans toute l’Europe.

Sa renommée s’est alors répandue en peu de temps si bien qu’on a fini par la connaître partout

sous le nom de « Sibylle du Rhin ».

C’était une femme de caractère qui savait ce qu’elle voulait.

Elle aspirait à quitter le monastère de Disobodenberg et à fonder le sien.

Cette détermination l’a finalement menée à concrétiser son projet

et à établir le couvent bénédictin du mont Saint-Rupert, situé près de Bingen, en Allemagne.

À partir de 1150, Hildegarde de Bingen a approfondi ses connaissances en médecine naturelle

pour finalement devenir guérisseuse.

À l’âge de 50 ans, elle a commencé à parcourir l’Europe avec un objectif noble et élevé :

défendre la paix tout en diffusant ses idées sur la science et la médecine.

|

Le premier sexologue de l’histoire

Son travail le plus remarquable a sans aucun doute été Physica (Liber Simplicis Medicinae).

Dans cette encyclopédie, elle détaille de nombreuses informations sur les maladies

et les vertus médicinales des plantes.

Elle explique, entre autres, à quel point l’eau bouillante peut être utile pour traiter les maux

et nettoyer les plaies.

Hildegarde est aussi l’une des premières références historiques ayant osé aborder directement

le sujet de la sexualité.

Elle décrit l’orgasme comme quelque chose de beau, de sublime et d’ardent.

Dans ses ouvrages de médecine tels que Les causes et les remèdes,

elle offre des informations sur la menstruation et l’aménorrhée.

|

Prophétesse et sainte

Hildegarde de Bingen est décédée à l’âge de 81 ans.

Elle était une femme contestataire,

défendant même des personnes qui avaient été excommuniées par l’Église.

Cependant, elle a toujours eu l’approbation et l’admiration des papes, des rois et des nobles.

Mais aussi du peuple le plus modeste. »

|

(Source : https://nospensees.fr/)

|

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

DETRUIRE LA FEMINITE

Posté par lemysterefurtif le 15 juin 2019

VOIL1

|

« Le voile est commun aux trois religions monothéistes.

Regard d’un écrivain algérien sur un signe religieux qui, selon lui, est un marqueur de soumission

de la femme à l’homme.

Depuis des années, tout le monde parle du voile, de plus en plus de personnes portent le voile,

pas seulement à Bamako ou au Caire, mais aussi à Londres, Paris ou New-York. 

Symbole religieux ou signe religieux ? Que signifie ce carré de tissus qui met la planète en émoi ?

Intrigué par autant de questions, j’ai décidé de consacrer quelques semaines de mes vacances à compulser

les livres d’histoire religieuse pour remonter aux racines du signe,

pour ne pas dire du mal.

Et là, en remontant au plus loin des traces écrites des civilisations antiques,

en fouillant dans les annales des histoires sumériennes,

j’ai découvert avec stupéfaction que le voile découle à l’origine d’une illusion optique.

En effet, une croyance sémitique très ancienne attestée en Mésopotamie,

considérait la chevelure de la femme comme le reflet de la toison pubienne !

« Les prostituées ne seront pas voilées »

Donc, il a fallu très tôt lui couvrir la tête, afin de lui occulter le sexe !

Cette croyance était si répandue dans les pays d’Orient, notamment en Mésopotamie,

qu’elle a fini par avoir force de loi.

Aussi, le port du voile est-il rendu obligatoire dès le XIIe siècle avant J.-C. par le roi d’Assyrie,

Teglat Phalazar Ier :

« Les femmes mariées n’auront pas leur tête découverte. Les prostituées ne seront pas voilées. »

C’était dix-sept siècles avant Mahomet et cela se passait en Assyrie, l’Irak d’aujourd’hui.

Dans la Bible hébraïque, on ne trouve aucune trace de cette coutume,

cependant la tradition juive a longtemps considéré qu’une femme devait se couvrir les cheveux

en signe de modestie devant les hommes.

Le voile comme instrument de ségrégation pour l’Église

Il faudra attendre l’avènement du christianisme pour que le voile devienne une obligation théologique,

un préalable à la relation entre la femme et Dieu.

C’est saint Paul qui, le premier, a imposé le voile aux femmes en avançant des arguments strictement religieux.

Dans l’épître aux Corinthiens, il écrit :

« Toute femme qui prie ou parle sous l’inspiration de Dieu, sans voile sur la tête,

commet une faute identique, comme si elle avait la tête rasée.

Si donc une femme ne porte pas de voile, qu’elle se tonde ; ou plutôt, qu’elle mette un voile,

puisque c’est une faute pour une femme d’avoir les cheveux tondus ou rasés. »

Et plus loin :

« L’homme, lui, ne doit pas se voiler la tête : il est l’image et la gloire de Dieu,

mais la femme est la gloire de l’homme. Car ce n’est pas l’homme qui a été tiré de la femme,

mais la femme de l’homme, et l’homme n’a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l’homme.

Voilà pourquoi la femme doit porter sur la tête la marque de sa dépendance. »

L’Église s’en servira à l’égard des femmes, pour les considérer comme des créatures inférieures

par nature et selon le droit.

On voit qu’à l’origine, le voile est utilisé comme un instrument de ségrégation qui fait de la femme

un être inférieur, non seulement vis-à-vis de l’homme mais aussi de Dieu.

Il est intéressant de noter que ce passage des Corinthiens est repris aujourd’hui

par la plupart des sites islamistes qui font l’apologie du foulard.

Et dans l’islam ?

Sept siècles plus tard naît l’islam. Le coran consacre au voile ces passages

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté et de ne montrer de leurs atours

que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur étoffe sur leurs poitrines. » Coran (24 : 31)

Enfin dans la sourate 33, Al-Ahzab (les Coalisés), au verset 59, il est dit :

« Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants,

de ramener sur elles de grandes étoffes :

elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. » Coran (33 : 59)

Sans vouloir être aussi pointilliste que les orthodoxes, je ferai remarquer que nulle part dans ces sourates,

il n’est fait explicitement mention de voile (hijab) recouvrant le visage,

cachant les cheveux et encore moins tout le corps.

Dans la première sourate, le Coran appelle simplement les croyantes à recouvrir leurs poitrines.

La très sérieuse encyclopedie de l’islam (Editions Leyde) apporte cette explication : 

« Dans l’Arabie préislamique, une coutume tribale voulait que durant les batailles,

es femmes montent en haut des dunes et montrent leurs poitrines à leurs époux guerriers

pour exciter leur ardeur au combat et les inciter à revenir vivants afin de profiter de ces charmes. »

Le verset en question aurait été inspiré au Prophète pour instaurer un nouvel ordre moral au sein des tribus.

Quant au deuxième verset, il a fait l’objet de maintes lectures et controverses,

la plus intéressante étant celle d’un grand imam qui, à l’âge d’or de Bagdad, au IXe siècle,

en fit cette originale lecture : 

« Le Seigneur n’a recommandé le voile qu’aux femmes du Prophète,

toute musulmane qui se voilerait le visage se ferait passer à tort pour la sienne

et donc sera passible de 80 coups de fouet. »

Le voile est resté depuis le signe distinctif des riches citadines et demeura inconnu dans les campagnes

où les hommes ne songeaient pas à voiler les femmes en raison des travaux qu’ils leur confiaient.

Un avant et après « Révolution iranienne de 1979″

C’est la Révolution iranienne de 1979 qui entraîne la généralisation du voile.

Le hijab, innovation sortie tout droit de la tête des tailleurs islamistes,

a supplanté dans les pays du Maghreb le haïk traditionnel, un carré de tissu blanc.

Bien sûr, ce sont là les signes d’une société arabo-musulmane en crise, sans projet, sans perspectives,

soumise à des régimes totalitaires et qui n’a pour unique espace de respiration,

d’utopie, que la religion.

Pierre Bourdieu expliquait que dans l’Algérie coloniale, l’homme colonisé renvoyait sur la femme

toute la violence subie de la part du colonisateur.

Désormais, l’homme musulman renvoie sur la femme tout le chaos que lui fait subir la crise planétaire.

Dans ces pays sans libertés, l’islamisme fonctionne comme une eschatologie.

Il efface toutes les aspérités de la vie pour ne faire miroiter que les plaisirs de « son vaste paradis ».

L’islam à l’origine : une religion d’État et de conquête

Ici se pose également la question de la place de l’islam chez l’Autre.

Contrairement au judaïsme qui s’est forgé dans l’exil,

au christianisme qui s’est inventé durant les persécutions,

l’islam est venu au monde comme une religion d’État et une religion de conquête.

Il n’a pas été souvent minoritaire et la place qu’il a accordée aux autres religions n’a pas été un exemple

de tolérance.

Et qu’on en finisse également avec cette parité des signes religieux.

À Rome ou à Jérusalem, on ne lapide pas ceux qui ont oublié leur croix ou leur étoile de David,

en revanche, de Téhéran à Khartoum, de Kaboul à Casablanca,

chaque jour des femmes sont violées, vitriolées, assassinées, fouettées ou licenciées

parce qu’elles ne se sont pas couvert le visage et le corps.

|

Le hijab est l’effacement et l’abolition virtuels de la femme.

Tous les écrits fondamentalistes l’affirment, « le voile est obligatoire car il doit cacher la aoura

(parties du corps) de la femme ».

C’est-à-dire que tout son corps est perçu comme une partie honteuse.

Le hijab joue la fonction que lui a assigné Paul, il y a deux mille ans :

signifier à la femme en public qu’elle est un être inférieur, bonne à museler.

Toute fille pubère est donc perçue comme une partie honteuse.

Elle est éduquée pour se percevoir, depuis l’âge de 8 ans, comme un objet sexuel potentiel

qui doit être dérobé aux yeux de la foule concupiscente.

Derrière chaque voile, il y a trois mille ans de haine envers la femme qui nous regarde. »

|

(Mohamed Kacimi)

|

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

12345...9
 

Amour777 |
maqor |
Uliscom |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Homélies pour l'année ...
| Ecoute la vie en toi
| Cyrilroydlnaight